Modele de becosse

. Les principales variables de résultat d`intérêt étaient les complications de la grossesse, et un résultat composite de tous les résultats de grossesse défavorables. Nous avons comparé les résultats de grossesse entre les patients atteints de CH (toutes les grossesses des cohortes prospectives et rétrospectives dans une analyse et la première grossesse dans la cohorte prospective dans une autre analyse) et la population générale. Le diabète gestationnel n`a pas été inclus comme une variable principale d`intérêt en raison du manque de données pour cette condition dans la population de référence. L`hypothyroïdie et l`hypothyroïdie subclinique ont longtemps été reconnues comme des causes d`effets indésirables de la grossesse, y compris une fausse couche (1), une hémorragie et une hypertension gestationnelle/prééclampsie en particulier, entraînant souvent une accouchement prématuré (2 – 4), diabète gestationnel et césarienne en raison de la détresse fœtale pendant le travail (5 – 8). Cependant, toutes les études n`ont pas signalé un risque plus élevé de résultats indésirables chez des sujets atteints d`hypothyroïdie manifeste ou subclinique (9 – 11). De nombreuses études ont pris en compte l`hypothyroïdie acquise (8, 11 – 13), et les autoanticorps thyroïdiens ont été montrés indépendamment associés à la fausse couche et à l`accouchement prématuré, même chez les sujets ayant une fonction thyroïdienne normale (14 – 16). Les besoins en hormone thyroïdienne augmentent pendant la grossesse, et la plupart des femmes recevant la lévothyroxine (LT4) traitement exigent une augmentation de la dose administrée en début de grossesse (19 – 21). L`étiologie de l`hypothyroïdie peut également affecter le moment et l`amplitude des besoins en hormone thyroïdienne pendant la grossesse (22), mais aucune donnée n`est disponible pour le CH. Il est largement admis que le traitement optimal de l`hypothyroïdie maternelle est important pour les résultats de grossesse réussie et les résultats de neurodéveloppement chez la progéniture (23). Cependant, de nombreuses femmes traitées avec LT4 pour l`hypothyroïdie acquise présentent une hypothyroïdie subclinique en raison de périodes de traitement inadéquat pendant la grossesse (24). En outre, environ 20% des patients atteints de CH ont des concentrations sériques de TSH au-dessus de la limite supérieure de la fourchette de référence au début de l`âge adulte, suggérant un suivi non optimal ou une mauvaise observance du traitement chez ces jeunes adultes (25).

Dans le cas de comparaisons de patients présentant une hypothyroïdie bien contrôlée, les patients présentant des concentrations de TSH d`au moins 10 MUI/l pendant le premier trimestre de la grossesse (n = 27) (concentration médiane de TSH, 15,3 [11,9 – 21,7] MUI/l), avaient un risque plus élevé de livraison avant terme (aOR, 5,6 [1.6 – 20.0]). Les patients présentant des concentrations de TSH au moins 10 MUI/l pendant la première et la deuxième (concentration médiane de TSH, 13,6 [11,5 – 20,2] mIU/l) trimestres de la grossesse ont un risque plus élevé de macrosomie fœtale (aOR, 4,5 [1,03 – 20.1]). Aucune association de ce type n`a été observée chez les patients présentant des concentrations de TSH comprises entre 5,0 et 9,9 MUI/l. Aucune association significative n`a été trouvée entre avoir une concentration de TSH au moins 10 mIUlL ou entre 5,0 et 9,9 mIU/l pendant n`importe quel trimestre de la grossesse et l`hypertension gestationnelle, hémorragie, diabète gestationnel, accouchement par césémie, travail induit pour le vagin accouchement, le nourrisson étant SGA ou LGA, ou le nourrisson étant admis dans une unité néonatale (données non affichées). En comparant les patients ayant un contrôle satisfaisant de l`hypothyroïdie au cours du premier trimestre et/ou au cours du premier et du deuxième trimestre (n = 69) avec le groupe témoin, et malgré la précision inférieure due à la plus petite taille de l`échantillon pour les femmes atteintes de CH, le les effets indésirables associés au CH se limitaient à un risque plus élevé de main-d`œuvre induite pour l`accouchement par voie vaginale (aOR, 2,36 [1,55 – 2,4] et [1,42 –—*-

Comments

Comments are closed.